Retour

Qu'est-ce que le TVD - Target Value Design ?

Partager

Introduction à la démarche TVD - Target Value Design

 

La recherche sur le Target Value Design (TVD) que l’on pourrait traduire par « Conception à valeur ciblée » a montré que les projets TVD sont livrés de 15% à 20% en dessous du prix du marché. En outre, les projets TVD ont plus de chances d’obtenir des résultats prévisibles et maîtrisés en termes de coûts et performances tout en limitant les risques que les projets n’utilisant pas la démarche TVD. Cet article présente un modèle théorique pour expliquer ces résultats.

 

Le modèle théorique de la démarche TVD

 

Un modèle peut être une abstraction d’un phénomène réel ; c’est-à-dire une suppression volontaire d’un certain nombre de composants opérationnels pour tendre vers une situation « idéale ». Les modèles sont utiles pour développer des explications plausibles des phénomènes observés et servent également d’outils pédagogiques pour transférer des connaissances.

La figure ci-dessous montre la répartition des coûts d’un projet. Le coût total du projet comprend : le coût des travaux, les imprévus et les bénéfices. Le coût du travail peut être subdivisé en coûts directs et indirects ; c'est la somme de tous les coûts engagés par les acteurs d’un chantier.

 

OEDO_Cost breakdown 1

 

Dans tous les projets, un certain nombre de tâches sont susceptibles d'augmenter le coût. Ces tâches incluent l’incertitude, les problèmes de communication, les détails manquants, la coordination, les ordres de modification, le manque de confiance, les litiges, etc... Lorsque ces tâches font monter le coût total du projet de manière excessive, il en résulte naturellement un dépassement, du fait qu’il existe peu, voire aucune motivation de la part des équipes engagées dans les projets, donc aucune ambition réelle de réduire le coût réel du projet.

Principalement dans les secteurs du bâtiment et de la construction, il est d’usage de considérer que contractant n'est pas responsable des détails manquants dans les documents de construction et peut donc ainsi augmenter le coût du projet (donc diminuer ses bénéfices) en émettant des ordres de modification. Les concepteurs et les architectes adhèrent à une norme dite « de diligence » dans laquelle ils doivent fournir un niveau de service raisonnable pour leur profession. Étant donné que les concepteurs sont généralement rémunérés par un contrat de temps et de matériaux (fournitures), ils n'ont donc peu ou pas de leviers de négociation. Il se peut que l’entrepreneur et le concepteur gagnent plus d’argent si le coût du projet augmente ! Le système d’incitation pour les concepteurs et les entrepreneurs est fragmenté, ne correspond pas aux intérêts du propriétaire et ne favorise pas les économies de coûts. De ce fait, les détails manquants et les problèmes de communication entre les acteurs des projets, sont souvent payés par le propriétaire.

La démarche TVD incite les équipes à réduire les coûts des projets en utilisant un mécanisme partagé de contraintes opérationnelles et de bénéfices. Avec la démarche TVD, les concepteurs et les entrepreneurs placent tous leurs profits dans un pool de risques. S'ils peuvent livrer le projet dans les conditions de satisfaction de l’acheteur pour un coût inférieur au coût prévu, ils se partagent les économies réalisées et augmentent ainsi leurs bénéfices. Si le coût final est supérieur au coût prévu, leurs bénéfices sont réduits. De plus, les projets TVD utilisent généralement la conception-construction ou la livraison de projet intégrée (IPD pour Integrated Project Delivery), ce qui permet plus de collaboration, une implication précoce des acteurs du projet, la colocation de matériels, la modélisation des données du bâtiment (connu sous BIM pour Building Information Modeling), etc…

En physique, Isaac Newton a introduit une équation qui a eu un impact profond sur le monde : la somme des forces est égale au changement de moment dans le temps (pour les puristes : la somme vectorielle des forces appliquées à un objet ponctuel est égale au produit de la masse de l'objet par son vecteur accélération). Une équation similaire peut être appliquée aux coûts de construction. Dans cette situation, la somme des forces est égale à la variation du coût dans le temps.

 

OEDO_Cost breakdown 2

 

Comme décrit précédemment, un certain nombre de tâches peuvent augmenter et plusieurs tâches ou actions peuvent réduire le coût d’un projet (cf. figure ci-dessus). La démarche TVD encourage l'utilisation d'outils et de comportements Lean qui réduisent les coûts du projet, tandis que les projets non-TVD pourraient ne pas renforcer explicitement ces tâches. Il est important de noter que certaines des actions pouvant augmenter le coût du projet existent toujours sur les projets TVD et qu’une démarche TVD n’est pas l’assurance absolue de supprimer complètement tous les risques de dépassement de coût ! Des actions telles que la mauvaise communication, la mauvaise coordination des acteurs et l’incertitude sont inhérentes à chaque projet. Avec une démarche TVD, les tâches qui réduisent les coûts neutralisent à minima celles qui les augmentent.

 

OEDO_Titre TVD

 

En fin de compte, la somme des actions détermine la direction du mouvement et théoriquement, le coût du projet peut augmenter ou diminuer avec le temps. Ce modèle propose que le coût du projet ne soit pas prédestiné. À tout moment du projet, des opportunités existent, ce qui peut réduire le coût du projet. De même, les risques pouvant augmenter le coût du projet sont également prédominants. Au fur et à mesure que le projet avance, l'impact des risques et des opportunités dans les phases ultérieures peut avoir moins d'impact que les risques et les opportunités des phases précédentes du projet.

L'implication importante du modèle est que la collaboration, l'alignement des acteurs du projet et le partage des risques peuvent convenir à la gestion du risque de dépassement des délais du projet.

Prenez contact