Retour

Utilisez le ciblage des coûts comme avantage concurrentiel

Partager

Maîtrise des coûts = Avantage concurrentiel

 

Aujourd'hui, la seule qualité n'est plus un avantage concurrentiel, mais une condition préalable (tout comme la sécurité des hommes, et l’environnement de plus en plus). Les coûts et les délais restent des clés concurrentielles importantes dans un environnement toujours plus compétitif. Alors que la concurrence dans le secteur de la construction devient de plus en plus intense, une structure de coûts plus basse et proche du terrain est essentielle à la survie de l'entreprise.

Le ciblage des coûts peut constituer une approche prometteuse pour parvenir à une gestion plus proactive des coûts. Développé au cours des 40 dernières années par un certain nombre de sociétés Japonaises, le « Target Costing » (maîtrise des coûts voulus) diffère de l'approche classique du pilotage des coûts, utilisée traditionnellement dans le secteur de la construction. L’approche du « coût majoré » commence par l’estimation des coûts de production, ajoute une marge bénéficiaire et en déduit un prix de marché. Si le client refuse de payer le prix, certaines activités sont mises en place, telles que la réduction des spécifications, la réduction de la qualité et la réduction des profits. En revanche, l’approche de ciblage des coûts implique qu’un coût admissible est déterminé par un prix cible moins une marge bénéficiaire appropriée.

 

Processus de maîtrise des coûts

 

Le processus de chiffrage cible (Target Costing) est divisé en trois sections principales : le calcul du coût selon le marché, le calcul du coût cible au niveau du produit final et le calcul du coût cible au niveau du composant, comme illustré à la figure ci-dessous.

 

OEDO_Process maîse des coûts

 

Les coûts dictés par le marché sont axés sur les besoins (et désirs…) des clients et utilisent le concept de coût admissible pour transférer la pression concurrentielle du marché aux concepteurs et aux fournisseurs de l'entreprise. Un coût admissible ne peut pas être atteint en sacrifiant les fonctionnalités et qualité des prestations que les clients souhaitent, en abaissant les performances ou la fiabilité d'un produit, ou en retardant son introduction sur le marché. Par conséquent, il est également essentiel de comprendre ce qui représente une valeur pour le client et comment utiliser cette compréhension pour orienter les idées de réduction des coûts.

Dans la deuxième partie du processus d'établissement des coûts, les concepteurs s'attachent à trouver des moyens de développer des produits qui satisfassent les clients au coût autorisé. En pratique, toutefois, le coût autorisé ne reflète pas les capacités actuelles de l'entreprise et de ses fournisseurs, ce qui signifie qu'il s'agit d'un simple calcul. Il ne reflète que les demandes du marché et les exigences de l'entreprise en matière de profit. Par conséquent, la société devrait incorporer ces capacités dans la définition d'un coût cible réalisable au niveau du produit.

Une fois le coût cible défini, la tâche suivante consiste à trouver des moyens de l’atteindre. Le chiffrage cible nécessite un ensemble d’outils essentiels (ingénierie de la valeur, analyse de la valeur, déploiement de la fonction qualité, etc...) qui fonctionnent conjointement avec des systèmes déjà disponibles dans une organisation. Une fois que l'entreprise a établi les coûts cibles au niveau du produit, elle les décompose au niveau du composant, ce qui transmet ses pressions sur les coûts à ses fournisseurs.

Prenez contact